mercredi 27 janvier 2016

Elixkir blonde, une petite blonde dijonnaise

Dijon a sa brasserie ! 

Bon, ce n'est pas un scoop, hein, puisque ça fait quand même bien presque un an qu'elle est lancée... Mais bon mieux vaut en parler tard que jamais, non ? 

Elle a été fondée au printemps 2015 par Guillaume Paysant et Amélia Bégrand, jeunes brasseurs de 25 ans. Issus d'un Master en "Procédés fermentaires", il semblerait, que leur objectif était bien défini depuis longtemps, ce qui les a mené à étudier le brassage à Belle-Île-en-Mer, en Belgique (Saint-Feuillien, Brasserie à Vapeur), et jusqu'en Norvège... C'est tout naturellement que le brassage est devenu un métier.

Bien qu'installés à Couternon, commune très proche de Dijon, ils se veulent brasseurs dijonnais, et donc leur brasserie et leurs bières se veulent dijonnaises de même. Et pour qu'il n'y ait pas de confusion, ils ont utilisé comme symbole une icône de la vie politique dijonnaise, qui a inspiré le nom de la brasserie : le chanoine Félix Kir, résistant dijonnais, maire de Dijon de 1945 à sa mort en 1968, figure populaire dijonnaise de l'après-guerre plus connue pour la boisson qu'il aurait inventée et à laquelle son nom fut donné, le Kir. Une figure bien plus connue pour ça que pour son amour de la bière, mais peut-être était-ce un péché secret, ainsi que l'indiquent les étiquettes des bières de la brasserie : "Le péché du chanoine".

Le présent article est consacré à l'Elixkir blonde, de fermentation haute, titrant 5 % de teneur en alcool, ce qui en fait une bière légère destinée, d'après les brasseurs, aussi bien à l'amateur éclairé qu'au buveur de bière du dimanche. La voici : 


Au visuel, elle offre une robe dorée légèrement trouble, surmontée d'un léger voile de mousse blanche moyennement persistante.

Au nez, cette fine mousse exhale des arômes subtils de céréales légèrement maltées, type pain frais, accompagnés de touches florales.

En bouche, c'est une bière aux saveurs légères et, donc, plus rafraîchissante que véritablement de dégustation. Son effervescence modérée laisse place à des notes de céréales légèrement grillées, accompagnées de touches florales de houblon. Elle offre une amertume modérée mais rafraîchissante et herbacée en finale, bien persistante en bouche.

Une bière agréable par son côté rafraîchissant, qui satisfera effectivement n'importe quel amateur, qu'il soit averti ou "du dimanche", par ses saveurs légères et subtiles et son amertume sympathique. Plus rafraîchissante que véritablement de dégustation (ce qui n'engage que moi, hein...), elle est à recommander, tout comme sa petite soeur blanche, bien fraîche sur une terrasse de café sous un rayon de soleil printanier ou estival. 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire